Centre Jacques Brel

77 B Boulevard de la Liberté - 62230 Outreau

03 21 80 27 82

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Google+

©CentreJacquesBrel2019

Participation des habitants

Faire AVEC, de l’habitant consommateur à l’habitant impliqué

Le diagnostic met en avant que les habitants participent à la vie de la cité. En effet, quelque soit l’activité, le service, l’action ou la manifestation mise en place, quelque soit l’âge, excepté pour les jeunes de 15 à 25 ans, le taux de participation est un facteur de développement.

Mais force est de constater que l’habitant est trop souvent le bénéficiaire plus tôt que l’initiateur, l’acteur de l’action. Globalement, il ressort que nous faisons plus pour l’habitant qu’avec lui.

Créer un mode opératoire pour que l’ensemble des acteurs sociaux locaux adoptent la même stratégie et donc partir de la même définition du mot “participation”, afin que chaque habitant soit invité à participer à la vie de la cité, non pas en tant que spectateur mais en sa qualité d’acteur en l’accompagnant et en développant à ses côtés une méthodologie de projet qui permettra à chacun de s’impliquer plutôt que consommer, s’engager plutôt que regarder, d’agir plutôt que de subir.

Mixité

De nombreuses actions, de nombreux services existent,  cependant, peu d’actions, peu d’activités sont intergénération-nelles ou interculturelles. Chaque acteur agissant en direction d’un public (enfants, jeunes, adultes, seniors), ou dans une thématique spécifique (culture, sport, insertion) dans des lieux également séparés et rarement rassemblés pour faire œuvre commune.

Notre stratégie consiste à rassembler plutôt que séparer, à unir plutôt que scinder, et faire en sorte que les habitants puissent montrer et démontrer leurs envies, leur culture et qu’ils soient en capacité de vouloir découvrir d’autres lieux, d’autres cultures pour faire naître des sentiments, vivre des émotions et lutter ainsi contre toutes formes de discriminations.

  • Mélanger les gens – mélanger les genres

  • intergénérationnel – les familles en action

  • interculturel – s’enrichir au contact de l’autre.

  • rassembler plutôt que séparer

  • unir plutôt que scinder

  • montrer et démontrer

  • Vivre des émotions

  • lutter contre les discriminations

Qualification :

Un projet partagé, des savoirs identifiés

Il est difficile à l’échelle locale, de disposer de données objectives sur les savoirs des habitants et des acteurs, et leur capacité à transmettre et à partager leurs savoirs.

Des dispositifs existent pour accompagner les habitants, quelque soit leur âge et leurs compétences cependant, peu d’outils ont été développés pour établir une grille des compétences acquises, qu’elles soient sociales ou techniques.

 

Il existe beaucoup de service à Outreau mais peu d’envie de se déplacer. De part la mobilité, il est important que les habitants ainsi que les familles Outreloise puissent être autonomes et indépendantes à se déplacer plus facilement à l'extérieur et de pouvoir découvrir par la suite d’autres horizons.

 

Pour ouvrir le “champ des possibles”, pour que l’habitant maîtrise son environnement social, culturel et économique, il s’agira de créer ensemble, avec les acteurs sociaux locaux et les habitants, des outils qui permettront de qualifier et de valoriser les habitants, leurs savoirs et de leur permettre de pouvoir échanger ses acquis pour que chacun puisse s’enrichir au contact de l’autre. Il s’agit bien d’une stratégie qui consiste à qualifier les acteurs pour qualifier les habitants.

Communication

L’habitant, acteur et auteur de la communication de qualité.

En grande majorité, l’habitant pense savoir communiquer ou n’exprime pas le désir et préfère se faire comprendre par d’autres moyens, ce qui peut engendrer des difficultés de relation entre les habitants.

De plus, une mauvaise utilisation des outils actuels peut mettre en difficulté l’habitant et devient même l’outil de rupture de la communication, y compris au sein de la cellule familiale.

Des actions de prévention sont mises en place mais cela n’est pas suffisant. Pour que les actions de prévention soient plus efficaces, les habitants doivent se mettre au cœur du dispositif et contribuer activement aux préventions actuelles sur la ville d’Outreau.

 

Il conviendra, stratégiquement, de placer l’habitant au coeur de l’acte de communication, lui donner les moyens de pouvoir s’exprimer, de pouvoir comprendre les mécanismes qui permettent une communication réelle, génératrice d’un mieux vivre ensemble, où chacun accepte d’écouter et de s’exprimer dans le respect, quel que soit le support, les moyens ou les outils utilisés.

Les Familles

Le Centre Culturel et Social Jacques Brel a pris une nouvelle orientation en repositionnant la parentalité au cœur de la structure : le « service famille était avant considéré et visible comme un service à part (pas d’adhésion au centre pour les familles, peu de lien avec les autres activités et certaines manifestations…). Elle passe donc d’un état peu visible à quelque chose d’omniprésent dans la vie de la structure.

Les axes stratégiques

 

Pour écrire ce projet, un travail en partenariat, en équipe, avec les habitants, avec le conseil d’administration a été réalisé. Ainsi, chaque étape a été validée par ces différentes personnes : les axes stratégiques suivant ont été déterminés :

  • La participation des familles : faire avec les familles afin de passer leur rôle de famille consommatrice d’un atelier, d’une activité à une famille impliquée à la construction, animation, imagination… d’une action.

  • La qualification des familles et des acteurs qui interviennent avec ce public : travailler avec les différents partenaires locaux et intervenir selon sa spécificité dans un objectif commun pour la famille.

Proposer des formations, des interventions aux familles qui vont leur permettre de s’épanouir, de gagner de l’autonomie et de répondre à leurs besoins

  • La mixité familiale : rassembler et unir les familles, sans discriminer.

Faire en sorte que les familles acceptent les différences des uns et des autres, montrer la richesse que peut avoir un groupe où chaque famille est différente.

  • La communication familiale : les familles actrices et auteurs d’une communication de qualité. Montrer aux familles l’importance de la communication et lui permettre de communiquer.

Les objectifs généraux et opérationnels

 

Pour mettre en œuvre ces différents axes, il est nécessaire de se fixer des objectifs généraux et opérationnels. Ces derniers permettront de travailler l’objectif général étape par étape et ainsi, changer petit à petit le rôle des familles dans la structure.

Les objectifs généraux sont les mêmes que ceux du projet global mais ils qualifient dans ce projet la dimension familiale.

Les objectifs généraux du projet 2016-2019 sont de:

  • Rassembler les forces des familles, des partenaires et des acteurs locaux en adoptant une stratégie collective dans le but de rendre les familles actrices, conceptrices, à l’initiative de projets

  • Repérer, valoriser et favoriser la circulation des savoirs des familles et Qualifier ces compétences

  • Rassembler et unir sans discriminer les familles quels que soient l’âge, le sexe, la religion, la catégorie sociale en s’appuyant sur l’intergénérationnel et l’interculturel

  • Rendre les familles actrices de la communication en créant avec elles les moyens de communiquer autrement, de valoriser l’image

des familles et de leur quartier en les mettant au cœur de la communication, notamment dans le domaine de la prévention  Nous allons maintenant voir quels objectifs opérationnels découlent de ces objectifs généraux et les réponses concrètes mises en place.

Objectif général 1 : Rassembler les forces des familles, des partenaires et des acteurs locaux en adoptant une stratégie collective dans le but de rendre les familles actrices, conceptrices, à l’initiative de projets

  • Créer des groupes de familles qui vont mettre en place des actions

  • Solliciter les familles dans la mise en œuvre et l’animation d’actions déjà mises en place

  • Responsabiliser et valoriser les familles en leur confiant un rôle dans une action

  • Développer les projets partenariaux pour permettre aux partenaires de montrer leurs spécificités et ainsi permettre aux familles de mettre en place des projets innovants

Objectif général 2 : Repérer, valoriser et favoriser la circulation des savoirs des familles et qualifier ces compétences

  •  Recueillir les savoirs et les savoir-faire des familles afin de les partager

  • Permettre aux parents de devenir acteur des animations de leurs enfants et participer avec les animateurs à la construction d’activités, d’actions, d'événements et de projets parents/enfants

  • Inciter les familles à s’ouvrir sur le développement durable et aux comportements éco-citoyens.

  • Mettre en place des dispositifs pour qualifier la mobilité familiale pour que celles-ci puissent être autonomes et en capacité de se déplacer d’un endroit à un autre de façon graduée (de l’échelle locale à l’échelle nationale, voir à l’échelle européenne ou mondiale)

  • Renforcer le rôle éducatif des parents en proposant des formations thématiques, des réunions de sensibilisation et en étant un point

relai pour les parents

 

 Objectif général 3 : Rassembler et unir sans discriminer les familles quels que soient l’âge, le sexe, la religion, la catégorie sociale en s’appuyant sur l’intergénérationnel et l’interculturel

  • Organiser des rencontres intergénérationnelles et interculturelles, par le biais d’ateliers, avec les familles

  • Mettre en place des actions à destination de nombreuses familles dans le but de se faire rencontrer et partager ensemble des moments conviviaux, enrichissant culturellement

  • Créer des actions qui favorisent l’envie de découvrir l’autre, de nouvelles choses, de nouvelles cultures…

  • Créer des temps d’échange et de débat grâce à des supports (vidéo, intervention…)